"Ichimoku". Voici un terme qui peut sembler barbare, mais qui est actuellement très à la mode. Il s'agit d'un indicateur venant du Japon, comme son nom le laisse deviner, et qui a la particularité de pouvoir être utilisé sous forme de système de trading complet : L'indicateur Ichimoku bien maitrisé suffit à ses adeptes pour pratiquer leur trading au quotidien.

Cependant, quand on commence à s'intéresser à cet indicateurs, on est souvent repoussé par sa complexité graphique apparente (beaucoup de lignes sur le graphique). Mais une fois les choses abordées par bon bout, il n'y a réellement rien de compliqué, et l'utilisation de l'indicateur Ichimoku est à portée de tous !

Présentation de l’Ichimoku :

L’indicateur Ichimoku, de son nom complet Ichimoku Kinko Hyo, a été mis au point par le japonais Goichi Hosoda. C’est un système simple et complet qui contientplusieurs informations.

L’indicateur se compose de 5 ligneset indiques 3 types de signaux : le suivi de tendance ; lessupports et résistances ; et les signaux de trading.

Les 5 lignes de l’indicateur peuventêtre réparties en 3 groupes.

  1. La Tenkan-Sen et la Kijun-Sen :

Ce sont des lignes qui correspondent au niveau médian entre le plus bas et le plus haut d’une certaine période, elles peuvent être apparentées à des moyennes mobiles mais elles en n’ont sont pas.

La formule de calcul est comme suit :(Plus haut + Plus bas)/2

La division se fait sur 2 et non pas sur le nombre de périodes comme pour une moyenne mobile.

En plus de la différence mathématique, sur le graphique, elles forment des paliers (lignes droites horizontales) s’il n’y a pas de nouveaux points bas ou hauts sur la période, ce qui, on le verra plus tard, représente des niveaux de supports et résistances très utiles.

La Tenkan se calcule sur 9 périodes et la Kijun sur 26 périodes.

  1. La Senkou Span A et la Senkou Span B :

La particularité de ces deux lignes est qu’elles sont projetées dans le futur et comme la Tenkan et la Kijun, elles forment des paliers. Elles fonctionnent ensembles mais leurs modes de calcul sont différents.

La Senkou Span A, dite SSA, est une moyenne des lignes Tenkan et Kijun projetée 26 périodes en avant, sous forme d’extension.

La formule de calcul est comme suit : (Tenkan + Kijun)/2

La Senkou Span B, dite SSB, est la médiane du plus haut et du plus bas des 52 dernières périodes, et projetée 26 périodes dans le futur, sous forme d’extension.

La formule de calcul est comme suit : (Plus haut + Plus bas)/2.

Elle se calcule comme la Tenkan et la Kijun mais sur 52 périodes et elle est projetée 26 périodes en avant.

La zone entre ces deux lignes représente ce qu’on appelle le nuage, qui est généralement colorié sur le graphique.

  1. La Chikou Span :

Plus couramment appelée, Lagging Span (Lag pour retard en anglais) car elle représente tout simplement la ligne des prix retardés de 26 périodes.



ichimoku



Interprétation de l’Ichimoku :

Premièrement, il est d’usage dans la présentation de l’indicateur d’indiquer que le croisement de la Tenkan et de la Kijun donne un signal de trading comme sur des moyennes mobiles, mais ces deux lignes ne sont PAS des moyennes mobiles et de tels signaux sont souvent trompeurs, particulièrement sur les unités de temps courtes. Sur Ichimoku, l’intérêt est ailleurs, c’est la ligne des prix qu’il faudra surveiller.

  1. Le suivi de tendance :

Le nuage entre la SSA et la SSB indique un niveau d’équilibre des prix. Il est alors difficile d’anticiper une tendance lorsque les prix évoluent à l’intérieure du nuage.

Lorsque les prix évoluent au-dessus du nuage, la tendance est donc haussière. Et lorsqu’ils évoluent en-dessous du nuage, la tendance est baissière.

La traversée du nuage d’un coté à l’autre indique alors un changement de tendance dans l’unité de temps étudiée. Plus le nuage sera fin, plus la tendance estsusceptible de se renverser facilement, et inversement.

  1. Les supports et résistances :

Chacune des 4 lignes, mis à part la Lagging Span, représente un niveau de support ou de résistance. Si la courbe forme une ligne horizontale, le niveau sera plus fort et plus difficile à passer, et plus la ligne est longue plus ceci est vrai.

En plus des niveaux directement en-dessous ou au-dessus du prix actuels, les paliers formés précédemment sont aussi susceptibles de représenter des niveaux de support ou de résistance.

  1. Les signaux de trading :

Les signaux de trading sont donnés par la cassure des différentes lignes.

La cassure de la Tenkan est une première alerte que la tendance pourrait se renverser, la Kijun confirmera si cela est un réel retournement ou seulement un rebond.Par la suite, la confirmation définitive est donnée par la traversée du nuage.

La Lagging Span entre ici en jeu pour apporter une confirmation supplémentaire ou pour appeler à la prudence si elle risque de rencontrer des supports ou des résistances. On regarde d’abord ou se situent les prix et ensuite on confirme avec la Lagging Span. Par exemple on peut avoir une configuration ou les prix sortent du nuage mais bloquent sans obstacle apparent, il sera intéressant de voir ou se situe la Lagging Span qui sera probablement sous résistance.

Les objectifs et les stops peuvent être mis sur les différents niveaux de paliers.

Conseils pratiques :

Parmi les 4 courbes, la Kijun et la SSB sont les plus résistantes et les plus susceptibles de tenir. Leurcassure donne ainsi les signaux les plus fiables. On pourra par exemple les mettre en plus épais sur les graphiques pour plus facilement les identifier en plus des codes couleurs.

L’analyse sur Ichimoku doit être multi-temporelle, l’étude d’une seule unité de temps ne donne pas assez d’information pour optimiser son trading. Il serait utile d’analyser 3 unités de temps différentes selon l’horizon d’investissement. En swing, retenir D1, H4 et H1, et en intraday prendre H1, M15 et M5, tout en gardant H4 - pour le swing - et M15 - pour l’intraday - comme fils directeurs car c’est sur ces deux unités de temps que les signaux de trading sont les plus fiables sur Ichimoku.

Enfin, notons que l’indicateur Ichimoku est très complet et se suffit à lui même, mais on peut y ajouter des lignes de tendance si on en ressent l'intérêt.