Le GBP évolue au gré des dévoleppements sur le Brexit - Westpac

L’incapacité du Royaume-Uni de se mettre d’accord sur un accord de retrait du Brexit pèse maintenant sur la date de fin de l’Article 50 du 29 mars. Le risque de sortie «sans accord» a été réduit, mais le Royaume-Uni doit obtenir l’accord de l’UE sur toute forme de prolongation de la période de négociation.

L’échec pourrait obliger le Royaume-Uni à révoquer le dépôt de l’article 50 et pourrait tout de même déclencher un départ imprévu et désordonné si l’UE refusait toute extension (bien qu’improbable) et que le Royaume-Uni refuse de révoquer l’article 50. Les divisions politiques et l’inefficacité du Royaume-Uni pourraient donner lieu à divers autres résultats, mais le sommet des dirigeants de l’UE (21-22 mars) est l’objectif à court terme.

La paire GBP/USD a mis en évidence une fourchette effective de 1,30 à 1,37. Des risques relativement minces de sortie non intentionnelle sans accord pourraient forcer une extension négative, mais le biais est en faveur d’une hausse d’ici le sommet de l’UE.

Les informations de ces pages contiennent des annonces prospectives qui induisent des risques et de l'incertitude. Les marchés et instruments présentés dans cette page sont pour un but informatif uniquement et ne devraient en aucun cas être pris comme une recommandation d'achat ou de vente de ces actifs. Vous devriez faire votre propre recherche avant de prendre toute décision d'investissement. FXStreet ne garantie d'aucune façon que cette information ne comporte pas des fautes, erreurs, ou inexactitudes. Elle ne garantie pas non plus que cette information est de nature opportune. Investir dans le Forex implique un haut niveau de risque, incluant la perte totale ou partielle de votre capital, ou détresse émotionnelle. Tous les risques, pertes et coûts associés à l'investissement, incluant la perte totale de votre capital, sont de votre responsabilité.

SUJETS LIES
  • Brexit
  • GBPUSD